Le 19 ième siècle 

 

Entre 1806 et 1811 : réalisation du premier cadastre de la commune.

En 1829, le général La Fayette, célèbre pour son aventure américaine, est de passage dans la région. Les habitants organisent à Mongolet une fête mémorable qui durera trois jours et depuis ce lieu-dit a pris le nom de La Fayette, avec son carrefour, son auberge, sa route et sa zone industrielle.

En 1844 Saint Georges d’Espéranche compte 2247 habitants et sa superficie est de 3320 Ha.

Le débat sur le remplacement de la cloche de l’église (la dernière avait été fondue pour les canons des guerres républicaines) dure presque tout le siècle. Celle qui est alors achetée sonne actuellement dans notre clocher.

La vieille église menace ruine, et là aussi, après bien des discussions une nouvelle sera construite. Elle sera inaugurée en 1903.

Les murs forts du château sont abattus, les pierres sont vendues aux villageois et la place du village est créée.

En 1880, pour 30000F on décide la construction de l’école des garçons, puis dix ans plus tard, pour 40000F, l’école des filles.

Le cimetière quitte l’abri du clocher pour un sommet venté en 1886.

En 1893, une nouvelle école est créée. Elle délivre un diplôme de greffage de la vigne, car il y a de nombreuses vignes et aussi le phylloxéra.

A la fin du siècle, le château est abaissé d’un étage, la tour actuelle est tronquée de moitié, et la tour Baudet s’écroule.

Vieille église orientée Est-Ouest (photo)

La tour semble complète et le corps de bâtiment

 a trois étages (photo).

SUITE      RETOUR