Les Monuments aux Morts

 

LA GRANDE GUERRE

La première guerre mondiale a dépassé toutes les guerres précédentes par le nombre des combattants, des tués et des blessés, et par l'importance des destructions qu'elle a entraîné.

Elle a débuté le 28 juillet 1914 par l'assassinat à Sarajevo de l'Archiduc François Ferdinand, héritier de l'empereur François Joseph. C'est le 3 août 1914 que l'Allemagne déclara la guerre à la France, elle allait durer jusqu'au 11 novembre 1918. Un million cinq cent mille soldats sont morts au cours de ces quatre années.

A Saint-Georges, d'après les notes de Monsieur le Chanoine Royer, curé à cette époque, les morts de la Grande Guerre dont le nom est reporté sur le premier monument aux morts, près de l'église sont les suivants :

 

         1 - Jean-Louis JANIN, de la Bambanière, tué fin août, près du col Ste-Marie dans les Vosges (1914).

         2 - Elie DANON, de Maubuisson (Lafayette) tué le 11 septembre, à Taintrux, près de St-Dié (1914).

         3 - Louis CARRET, instituteur, Lieutenant, blessé puis mort en ambulance, près de Lunéville le 27 septembre 1914.

         4 - Etienne TERRY, Conseiller Municipal, mort le 16 septembre, près de Lunéville, de la fièvre typhoïde.

         5 - François ODET, de la Baume (Jacquéron) tué par un obus, vers Lunéville, entre le 20 et le 30 août 1994.

         6 - Joseph ROLLAND, de Maubuisson, tué vers la fin août 1914, près de Saint-Dié.

         7 - ClaudeGENTIL, du Revoireau, fin 1914.

         8 - Camille CHAPERON, tué dans la Somme, septembre 1914.

         9 - Henri DUVILLARD, du Village, fin 1914.

        10 - François OLLIER, de Grange Jassy, brancardier, mort le 13 novembre 1914 à l'hôpital de Harbonnières.

        11 - Louis VIGNE, lieutenant au 2e Zouave, blessé et tué le 21 octobre 1914, d'une balle dans la tête.

        12 - Joannès AUDOUL, du Village, en Alsace, en août 1914.

        13 - Michel DOUILLET, de la Plaine, en Alsace, septembre 1914.

        14 - Fernand DHIEN, instituteur, tombé en septembre 1914.

        15 - Auguste LASSALLE, de Comberousse, disparu depuis le 30 août 1914 à Badon-Viller.

        16 - Jean-Louis GUILLOT, de l'Amballon, porté disparu depuis fin août 1914, en Lorraine.

        17 - François CORDIER, du Fayet, sans nouvelles depuis août 1914, tué en Lorraine le 24 septembre 1914.

        18 - Emile BARDIN, porté disparu depuis septembre 1914, à Bon-de-Sapt, dans les Vosges.

        19 - Pierre MARHAN, tombé à Curlon (Somme) en avril 19 15.

        20 - Jean-Pierre BOUCHARD, mobilisé garde-voie, tué par un train à Estressin en 1915.

         21 - Pétrus RIGARD, mort de la fièvre typhoïde, près de Saint-Dié, le 13 avril 1915.

         22 - Henri THOMAS, disparu autour de Verdun, en 1915.

         23 - Jules SAUNIER, tué le 20 juin dans le Pas-de-Calais, à Fond-de-Buval.

         24 - François DUMAS, du 2e Zouave, tué aux environs de Tracy, dans l'Oise, en février 1915.

         25 - Louis LASSALLE, de Jacquéron, disparu dans une tranchée, en Argonne, le 16 février 1915.

         26 - Florent DELAY, du Village, tué à Perthes, le 25 septembe 1915.

         27 - Joseph SERMET, de La Froide, au 299e, tué à Reillon le 15 octobre 1915.

         28 - André DELAY, au 29911, mitraillé par un obus le 14 octobre 1915, à Cerisy-Gailly (Somme).

          29 - Joannès DELAY, sans nouvelle de lui depuis le 10 août 1915, en Alsace.

30 - Jean-Marie GIDON, fin 1915.

          31 - Francis VIRETON, le 29 septembre 1915 en Champagne.

          32 - Jean-Marie CHAVANCE, aux Dardanelles, en 1915.

          33 - Alexis Victor LASSALLE, disparu à Verdun le 31 mars 1916.

          34 - Gabriel DELAY, de la Plaine, début 1916.

          35 - Joseph BRUSSON, du Galop, tué à Maurepas, dans la Somme le 13 août 1916.

          36 - François MARMONIER, tué au Fort de Vaux, le 26 octobre 1916.

          37 - Joanny MICHALOUD, disparu au Fort de Vaux, le 26 octobre 1916.

          38 - Firmin FOURNIER, tué au Fort de Vaux, le 26 octobre 1916.

          39 - Louis GUYAMIER, tué au Fortde Vaux, le 26 octobre 1916.

          40 - Joseph ODET, mort à Bar-le-Duc, le 18 octobre 1916.

          41 - Loïs MOREL, à Vadelaincourt, le 5 avril 1916.

          42 - Albert CHAUMARTIN, mortà St-Georges, le 21 novembre 1916.

          43 - Auguste BOURNAY, tombé à Curlu, le 29 août 1916.

          44 - Jean-Louis THOMAS, mort à l'hôpital, le 10 février 1917.

45 - Jean GONON, au Fort de Han (Somme) 30 septembre 1917.

46 - Noël TERRY, tué le 5 mai 1917 à Braye, dans l'Aisne.

47 -Abbé Claude ODET, brancardier en Champagne, blessé et mort le 10 août 1917.

48 - Elie VERNAY, de Jacquéron, tué par un avion.

49 - Jean-Marie FAYOLLE, de Triévaux-Gillet, en 1917.

50 - Hector PIN, mort de la fièvre thyphoïde en 1917.

51 - Joanny GUILLOT, tombé en 19 17, dans la Somme.

52 - Louis DENOLY, de la Chèvre, en Allemagne en 1917.

53 - Romain TERRY, de Jacqueron tombé à Ronca (Italie) d'un éclat de grenade, le 23 mars 1918.

54 - Jean-Baptiste GUICHARD, de la Forêt, écrasé par un camion le 8 avril, à Harmenonville (Aisne).

55 - Alphonse BRUNAT, de Maubuisson, mort à l'hôpital de Forges les Eaux, le 4 mai 1918.

56 - Antony CHARBONEYRIAT, à Soissons, le 8 septembre 1918.

57 - Henri Alexis CHALEYSSIN, brancardier, tué d'une balle au front, en relevant un blessé, le 1 er octobre 1918.

58 - Joseph LINAGE, du Village, en Belgique, le 22 octobre 1918.

59 - Jean OILLAGNON, de Maubuisson, tué le 27 septembre 1918.

60 - François SAUNIER, disparu fin août 1918.

61 -Amédée BOUCHARD, en 1918.

62 - Alexis BONY, fin 1918.

63 - Marius TABAILLOUD, tué en Syrie en 1919.

 

SECONDE GUERRE : Monument aux Anglais