Hommage au 

Professeur Arnold J. TAYLOR

Arnold J. TAYLOR est né en 1911 et nous a quitté en 2002. Sans lui l'histoire de Saint Georges n'aurait pas la grandeur qu'elle possède, du fait de l'œuvre de Maître JACQUES de Saint Georges, qu'il a retrouvée et placée dans un contexte Européen. Il est venu de nombreuses fois à Saint Georges et sa simplicité et sa gentillesse nous a touché. Que ces quelques lignes traduisent pour ce citoyen d'honneur de la ville de Saint Georges d'Espéranche  l'expression de notre reconnaissance et de notre amitié.

La vie d'Arnold TAYLOR est toute consacrée à l'histoire. Né dans une famille d'enseignants, il fait des études à Oxford au collège St John. Son mémoire porte sur les charpentes du Grand Hall du collège. En 1935, il est assistant inspecteur des anciens monuments Anglais. Dès ses premiers travaux, il applique la méthode qui lui réussira, de l'étude des textes à la visite détaillée sur le terrain, à l'époque à bicyclette. L'étude de l'époque médiévale le ramènera de très nombreuses fois en France, car depuis Guillaume le Conquérant, les liens entre la France et l'Angleterre sont nombreux. Il découvrira que le château de Belrem de la tapisserie de Bayeux correspond à celui de Beaurain en Artois.

Pendant la guerre, il appartient au service de renseignements de la RAF, étudiant les photos aériennes de tous les aérodromes d'Europe, excepté celui de Satolas, qui sera construit plus tard. En 1946 il est Inspecteur pour les anciens monuments au pays de Galles. Il recherche alors qui peut être ce Maître Jacques de Saint Georges et en 1949 il arrive, depuis la gare d'Heyrieux, à bicyclette, à Saint Georges pour voir flotter l'Union Jack où 676 ans auparavant le futur roi Edouard 1er quittait son oncle, devant le château de Saint Georges. Il vient de retrouver l'œuvre de référence de Maître Jacques.

 Avec minutie et acharnement il poursuivra sa quête, réhabilitant patiemment les châteaux du pays de Galles et éclairant cette période de nombreuses découvertes. Son article de 1950 sur le château de Saint Georges annonce une archéologie militaire de facture moderne, l'étude précise de la construction sur le terrain, augmentée d'une analyse fouillée des textes et documents d'époque. Il est un latiniste et un paléographe reconnu. La demi page que le Times du 14/11/2002 lui a consacré, montre que son action allait du passé vers l'avenir comme pour la construction du tunnel de Conway, qui rend au château de Conway sa beauté guerrière.

En 1982, il devient citoyen d'honneur de la ville de Saint Georges. 

Entre 1980 et 1995, il passe de longues journées dans le château de Saint Georges lors des travaux de restauration.

Il est avec nous en 1993, lors de l'émouvante cérémonie  pour la commémoration de la chute de l'avion Anglais en 1943. 

Depuis son village de Chiddingfold, il suit jusqu'à sa mort, les travaux des Compagnons de Maître Jacques, ce Maître Jacques qu'il a tiré de l'oubli de l'histoire.

 

Professeur A.J. Taylor

Le château de Saint Georges photographié en 1954 par A.J. Taylor

Arnold Taylor lors des fouilles du château faites pour l'installation d'un magasin