1150 - 1200  les moines cisterciens

 

Un peu avant 1150, les moines Cisterciens de l’abbaye de Bonnevaux, entre Saint Jean de Bournay et Lieudieu, défrichent près du village de Saint Georges un vaste territoire appelé : La Grange de Péranche.

Ce domaine devient très prospère et son développement entraîne un accroissement important de la population. De nouvelles méthodes agricoles sont peu à peu introduites. Le domaine comprend de nombreuses granges qui sont des bâtiments de resserre et qui permettent d’atténuer les temps difficiles des années de disette. La grange du Guillolet, reconstruite sans doute à l’identique en 1511, (datation obtenue en 1990 par dendrochronologie), est un témoin de cette époque. Elle est le long du chemin de Corneuz, en direction de l'abbaye de Bonnevaux.

 

Dessin de la grange du Guillolet avant sa restauration (dessin M Labruyère)

Limites de la Grange de Péranche vers 1200 (sur fond de carte IGN)

 

SUITE    RETOUR