Maître Jacques et l’Ecole de Saint Georges

 

En tant qu’architecte-ingénieur, Maître Jacques a appris son métier en compagnonnage auprès de son père Maître Jean.

Avec ce dernier il participe (et dirige aussi) à la construction de tout ou partie des châteaux Vaudois de Grandson, Yverdon, la Bathie, Saillon, Saxon, Champvent et Chillon.

A partir de 1270 il oeuvre en Dauphiné pour les constructions du Comte de Savoie, à Saint Laurent du Pont, La Côte Saint André, et surtout à Saint Georges où, sous sa direction, le château intégrera nombre d’innovations.

A partir de 1282, il part avec son équipe construire, à la demande du Roi d’Angleterre Edouard 1er, les grands châteaux du Pays de Galles comme Caernavon, Harlech, Conway, Rhuddlan, Flint, Cricieth, Beaumaris.

Ami du Roi d’Angleterre, il saisit l’occasion de donner à l’Europe son plus grand ensemble de châteaux forts. L’origine de cette équipe est le château de Saint Georges, et plusieurs d’entre eux se feront appeler " de Saint Georges ".

C’est pourquoi l’on parle de l’Ecole architecturale de Saint Georges dont la référence est le château de Saint Georges d'Espéranche. (voir la vie de Maître Jacques)

Château de Chillon

Château d'Yverdon

SUITE    RETOUR